30 mai 2017

Un âne encore

Voilà presque trois ans maintenant (c'était le 19 mai) que je croisais dans le nord de la France, plus exactement à Bavay, un âne (et sa maîtresse) qui se rendait à Vézelay. Cette fois, c'est sur le pas de ma cathédrale que Bonhomme – c'est son nom – va sommeiller quelques minutes tandis que ses maîtres s'en vont visiter l'intérieur de Saint-Gervais-et-Saint-Protais, un édifice catholique romain de style gothique classique.
Si l'âne de Bavay faisait un trajet nord-sud, celui-ci s'en vient de l'est pour aller vers l'ouest puisqu'il est parti de Gérardmer dans les Vosges pour rejoindre l'Atlantique à Nantes, soit environ 1.750 km. Lentement, à l'image de l'étape du jour qui le conduit de Belleu à Cuisy-en-Almont (12 km), pour prendre le temps de sentir les terres traversées et visiter, laissant pas mal d'étonnement sur le visage des Soissonnais croisés, notamment lors de la halte en plein centre-ville au magasin Carrefour City.



Le passage inattendu de cet âne est l'occasion d'écrire que si ce blog n'est pas franchement tenu à jour (doux euphémisme !), le projet vers Samarkand n'est pas du tout tombé aux oubliettes mais que le temps manque pour publier ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire